Chéri, parle-moi…

J’ai écouté un livre audio dernièrement Chéri, parle-moi… de Yvon Dallaire, où il présente les 10 façons de faire parler un homme.

Mais avant de rentrer dans le vif du sujet, j’aimerais partager mes réflexions au sujet des hommes. Parfois les hommes paraissent dénués de coeur, de gentillesse et s’enferment dans leur mutisme et leurs habitudes, voire leurs vices. Il faut avoir bien conscience que le bébé humain est dénué de méchanceté, il n’est qu’amour et est dans le besoin permanent car dépendant de ses parents pour sa survie. Un enfant aime ses parents, parfois même si l’enfant n’est pas aimé ou maltraité. Le bébé, l’enfant, l’adolescent et l’adulte sont des assoiffés d’amour. Il faut bien le comprendre. L’homme a soif de reconnaissance à la fois auprès de sa femme, ses enfants, ses parents et au travail. Il veut être aimé et qu’on le lui montre. C’est un besoin naturel. Un homme qui s’assombrirait pourrait tout simplement être en train de déprimer et perdre confiance en lui à cause d’un sentiment d’échec: « ça se passe mal au travail, ma femme se plaint beaucoup, mes parents ne me disent jamais qu’ils sont fiers de moi: je suis un nul, je ne mérite pas d’être aimé… ». L’homme se retire dans sa grotte, et ne souhaite plus communiquer. Cette situation est fréquente. Sa femme, qui est le puit d’amour de la famille, ne doit pas lui faire ce reproche mais au contraire lui donner encore plus. Elle peut lui donner de l’amour en le prenant dans ses bras, en lui faisant des compliments, en le remerciant pour tout ce qu’il fait, en lui préparant son repas préféré, mais aussi en le laissant seul et en ne forçant pas la discussion. Restez positive, douce et vertueuse. L’homme est pour le moment dans le besoin, ce n’est pas le moment de l’être pour la femme. Elle doit veiller à satisfaire ses propres besoins en prenant soin d’elle et en recevant de l’amour de la part du Bon Dieu, de ses enfants et amis. En effet, la Foi est d’un grand secours et réconfort: un homme qui a tout perdu mais ressent l’amour de Dieu sera moins tenté de sombrer dans la dépression, l’alcool, la violence, le laisser-aller. De plus, un homme qui n’aura pas reçu d’amour dans son enfance sera à aimer encore plus une fois devenu adulte. Un homme qui connait des échecs professionnels est à soutenir encore plus. La femme a cette qualité merveilleuse d’être naturellement empathique, si elle fait l’effort d’être au service et généreuse, elle fera des miracles auprès de ces coeurs meurtris. Mais qui s’occupe de son coeur à elle? Sa Foi et l’amour qu’elle recevra en retour la combleront mille fois plus que si elle avait été dans l’attente permanente et le besoin constant. A méditer…

Voici maintenant le contenu du livre précédemment présenté:

Tout d’abord, il faut avoir conscience que les hommes parlent pour échanger des informations pratiques et factuels. Tandis que parler pour une femme relève du partage d’émotions, de ressentis. En effet, l’homme est axé sur l’action tandis que la femme sur la communication. L’homme et la femme ne parlent pas le même langage, ces difficultés de compréhension entrainent des malentendus et parfois même une séparation. Les femmes parlent davantage dans l’intimité, l’homme lui utilise l’intimité pour se reposer et restaurer son énergie dans le silence. L’émotion pour l’homme est une donnée à analyser puis traiter pour retrouver l’esprit libre, ceci explique pourquoi un homme peut mal réagir lorsque sa partenaire lui communique ses émotions. Il pense qu’elle lui communique des problèmes à résoudre et qu’il peut en être la cause de surcroit. Il peut mélanger émotions avec reproches. En bref, pour se sentir mieux, l’homme s’isole, la femme téléphone. Deux mondes…

Les hommes aimeraient que les femmes soient moins émotives, parlent moins souvent, se dépensent plus physiquement, soient moins romantiques, fassent l’amour plus souvent, s’occupent moins souvent des autres, soient plus rationnelles, s’occupent plus de leur carrière à eux, restent plus souvent à la maison, soient moins sensibles, soient plus ponctuelles, et se préparent plus rapidement.

Les femmes voudraient à l’inverse que les hommes parlent plus souvent, soient plus émotifs, se dépensent moins physiquement, soient plus romantiques, soient plus sensuel et moins génital, s’occupent plus des autres et moins d’eux-même, soient plus spontanés, s’occupent moins de leur travail et plus de leur famille, montrent plus de compassion, sortent plus souvent, soient moins pressés, se préoccupent plus de leur hygiène.

1) Poser des questions précises, ou préciser la finalité d’une discussion: « Chéri, pourrait-on parler de nous 10 minutes afin que je sois rassurée de savoir que l’on avance main dans la main? ». Les femmes ont tendance à faire des sous-entendus qui leur paraissent clairs mais les hommes eux ne comprennent que les questions précises.

2) Respecter son silence: les hommes entendent bien ce que leur dit leur femme, mais s’ils restent silencieux, c’est qu’ils réfléchissent à la question et n’ont pas encore la réponse. Les hommes pensent en silence et ne communiquent que le résultat final de leurs réflexions. Respectez ce temps d’introspection, prenez le au contraire comme une preuve d’intérêt de sa part.

3) Accepter ses difficultés à exprimer ses émotions: exprimer ses émotions peut être perçu pour les hommes comme un signe de faiblesse ou à l’incapacité de gérer ses problèmes et à y trouver une solution. Les premiers hommes ont été des chasseurs où deux règles prédominaient: on ne parle pas pour ne pas faire fuir le gibier, et on ne se laisse pas paralyser par ses émotions pour pouvoir agir au moment de l’assaut.

La femme tente par tous les moyens de rester en relation avec son partenaire en continuant la discussion, voire en forçant l’échange. Elle le fait par amour et considération pour lui, alors qu’il va se sentir attaqué de son côté. L’homme, lui, se détend lorsqu’il quitte la pièce et peut retrouver calme et esprit clair dans son silence. Ses deux comportements antagonistes visent seulement à retrouver la paix intérieure.

4) Cesser de l’interrompre: l’homme attend qu’on l’écoute jusqu’à la fin de sa réflexion puis qu’on réagisse ensuite. Les femmes sont parfois habituées à réagir instantanément sans attendre la fin de la phrase du partenaire. Les femmes s’expriment de manière très spontanée, les hommes de manière ordonnée. Les hommes ont besoin d’exposer leurs idées jusqu’à la solution qu’ils ont trouvé, les interrompre serait leur faire comprendre que la solution est mauvaise.

5) Ne parlez pas à sa place: posez-lui des questions si vous sentez qu’il sort du silence, essayez de la comprendre et reformulez ses idées. Croyez ce qu’il vous dit, et n’essayez pas de mieux parler à sa place et savoir mieux que lui ce qu’il ressent.

6) Pratiquez l’écoute active: répétez ce que l’homme vient de dire pour être certaine d’avoir bien cerné son discours, et pour lui montrer que vous l’écoutez réellement.

7) Touchez-le: les hommes adoptent une communication physique et intellectuelle, tandis que les femmes ont surtout une communication émotionnelle. Tentez de communiquer avec lui en utilisant son langage et sortez un instant de votre monde émotionnel. Tenez-lui la main, prenez-lui le bras, cela instaurera une discussion amoureuse et invitera l’homme à sortir de son mode analytique et intellectuel. Chaque personne fera ainsi un pas vers l’autre. Il s’ouvrira davantage émotionnellement. Touchez-le surtout lorsqu’il est en colère et qu’il cherche la confrontation. Vous pouvez utiliser cette méthode dans divers contextes: au volant, monsieur s’énerve, touchez le pour faire descendre son irritation.

8) Faites appel à ses compétences: « chéri, voudrais-tu me rendre un petit service? », « chéri, j’ai un soucis, j’ai besoin de tes compétences pour faire telle chose… ». L’homme qui aime à envie de se sentir utile et qu’il apporte à son entourage par son savoir-faire. Mais si l’homme décline par manque de temps par exemple, ne le prenez pas personnellement, il ne peut pas à l’instant T vous rendre service, ce n’est pas un rejet de vous.

9) Soyez directe: les hommes ne lisent pas entre les lignes, ne faites pas d’insinuation. Exprimez vos besoins clairement sans attendre qu’il les devine. Posez des questions directes sur des sujets précis.

10) Prenez la responsabilité de vos émotions: utilisez le « je » au lieu du « tu »qui va être plus accusateur. « Je me sens seule » au lieu de « Tu me laisses toute seule » sera plus doux à entendre et le dialogue pourra s’instaurer.

Pour finir, voici des conseils donnés par l’auteur, pour nous mesdames, pour rebondir si jamais votre partenaire ne change pas malgré l’application de tous les points précédents :

  • Ravivez votre cercle d’ami(e)s et trouvez des activités d’ordre sociales, culturelles ou sportives à faire avec eux sans inviter votre partenaire.
  • Satisfaisez votre besoin de parler et d’être écoutée auprès de ces amis ou de vos parents.
  • Trouvez-vous un hobby qui vous passionne et que vous permet de combler ces moments de solitude.
  • Etablissez la « juste distance » qui vous permettra de redevenir autonome et spontanée, et qui pourrait susciter chez votre partenaire la peur de vous perdre et le désir de vous reconquérir.
  • S’il ne réagit pas à votre amour patient ni à tous vos changements précédents en tentant de se rapprocher de vous, vous aurez raison de prendre cette décision finale: vous n’avez plus rien à faire là, à moins d’être malheureuse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :